Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Petites chroniques d'ici et d'ailleurs

Odyssée d'instants précieux

Les combattants ou l'art de la survie

De sortie au ciné, je me suis calée devant un film primé trois fois par la Quinzaine des Réalisateurs (décidément, entre ce film-ci et Guillaume et les garçons, à table ! la Quinzaine fait des choix qui me plaisent bien : "Je suis Miss Smiss, et j'approuve ce message", comme diraient les Américains !) réalisé par Thomas Cailey. Bon, il a aussi été nommé pour la Caméra d'or au "grand" festival (je parle de Cannes) mais il ne l'a pas eu ... on ne peut pas tout avoir... Tout ça pour dire que ma dernière séance ciné s'appelait Les Combattants.

Les combattants ou l'art de la survie

Arnaud n'a d'autres projets que de passer l'été avec ses potes et d'apprendre le métier de menuisier dans l'entreprise familiale. Par hasard, il rencontre Madeleine, une fille de bourgeois, musclée, cassante, et qui croit dur comme fer à la fin du monde. Parce que l'instinct de survie est le plus fort, elle a décidé d'intégrer l'armée pour être capable de se sortir de n'importe quelle situation. Fasciné, bêtement béat face à cette figure si originale, Arnaud s'inscrit au stage avec Madeleine. Peu à peu chacun se découvre...

Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire.
Jusqu'où la suivre alors qu'elle ne lui a rien demandé ?
C’est une histoire d’amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux.

AlloCiné (et oui il faut bien se renseigner quelque part !)

Les combattants ou l'art de la survie

C'est un film étrange, touchant. On rit des excès de Madeleine, mais il y a presque du tragique dans sa vision froide du monde. On sourit gentiment des tentatives approximatives d'Arnaud pour exister, s'affirmer et plaire. D'aucuns diront que la fin du film est de trop et gâche un peu le film. Mais il manquerait certainement quelque chose à ce film s'il n'allait pas jusque-là. Lorsqu'on choisit de mettre en scène des personages aussi "perchés" que ces deux-là, il faut aller jusqu'au bout, s'assumer, et les faire monter sur une branche encore plus haut perchée.

Les Combattants c'est un stage de survie en milieu hostile. Mais ce "milieu hostile" ce n'est peut-être pas tant la Terre que l'âge de l'adolescence, des idéaux et des amours. Les Combattants, c'est, comme le titre les InRock, "une joyeuse apocalypse".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article